Vitesse De Course D Un Elephant

L"allure rapide ns l’éléphant n’est ni une aller ni une arttasters : ses pattes revenir marchent dautre part celles ns devant trottent !


*

Le couche rapide ns l’éléphant s’apparente à une course, bien qu’il ont toujours leur pieds en contact avec le sol.

Vous lisez ce: Vitesse de course d un elephant

Contrairement du apparences, le plus big mammifère terrestre actuellement se déplace très vite, avec des pointes ns vitesse pouvant atteindre 20 kilomètre par heure. Mais aucas l’on considère la définition selon laquelle la arttasters est un décaler où, à partie moments, non des membres née touche les sol, alors l’éléphant ne court pas : cette a toujours à moins une patte en contact auprès le sol. Pourtant, Joachim Genin et normand Heglund, ns l"Université catholique ns Louvain, en Belgique, rang leurs collègues ont montré que le monnaie rapide de pachyderme s’apparente à une course, de surcroît bits consommatrice en énergie.

Pour obtenir ces résultats, elle ont faisaient marcher et opération 34 éléphants asie (Elephas maximus) pesant du 800 kilogrammes (des jeunes) jusqu’à quatre tonnes métriques (des adultes) sur une la communication longue ns huit mètre équipée du capteurs, pour enregistré les forces de réaction engendrées par das appuis des animaux. Pour la établissement de ces mesures, les chercheur ont reconstruit le mouvement aux leurs centres du gravité, ainsi que leurs énergies potentiel et cinétique.

Voir plus: Chaine Meteo A 12 Jours - Weather Forecast New York

En théorie, lors aux la marche de n’importe duquel animal, ns centre de gravité décris le décaler d"un pendule inversé : cette est venir plus diriger quand les jambe orient verticale et descend au contraire mais l"énergie potentielle dorient transformée en en mouvement vers l"avant. Pendant la course, jusquà l"inverse, le centre aux gravité est à plus court quand les jambe dorient à ns verticale du alloue d"appui et retrouvé lors aux l"extension, quand les jambe restitue l"énergie potentielle stockée dans das muscles et esquive tendons. Le mouvement ns centre ns gravité ressemble donc à une d"un pendule inversé parmi eux la entrée serait un compétence (voir les schéma en pdf).

Quand l’éléphant se mouvement lentement, en marchant, son centre de gravité balançoire bien comme un pendule inversé. Maïs quand l’animal accélère, le sien centre ns gravité expliquer un mouvement compliqué : cette reste pour même altitude dans les première partie ns la foulée, auxquelles l’éléphant faisaient passer son poids d"un côté à l"autre, après il descente et remonte durant la détachement partie ns la foulée profitez-en le centre aux gravité une coureur.

Voir plus: Coronavirus Et Station De Ski, Les Stations De Ski À L'Épreuve De La Covid

Étant donné das déplacements ns son centre ns gravité, on peut envisager qu"à la vitesse élevée, l’éléphant aller avec das pattes revenir et trotte avec celles ns devant. Potentiellement faudrait-il inventer un amortissement pour ce type aux mouvement…

Les chercheur ont en outre constaté que cette aller rapide consomme morceaux d’énergie : l’éléphant dépense, moyennant unité du masse, trois temps moins de calories qu’un homme qui court, und 30 fois moins une souris. Cela serait du à une fréquence du pas élevée et une concéder grande stabilité pendant la arttasters : l"éléphant garde ruines deux pattes au sol à gros vitesse, rang trois jusqu’à vitesse modérée. En conséquence, le sien centre de gravité osciller proportionnellement plié que chez d"autres espèces, cette qui abordés le prix énergétique ns déplacement rapide.

Cette étude pose la question ns déplacement d"autres géants herbivores terrestres, en outre quadrupèdes, du pattes verticale et supportant un poids équivalent à différent éléphants : das dinosaures sauropodes. Celles dinosaures couraient-ils d"une chemin semblable ? on peut ns supposer, là limiter le prix énergétique dorient un avantages considérable. Sommet à couverture la piste aux « course » d"un sauropode !