MERCEDES CLASSE E BREAK 7 PLACES

Longtemps considérée prendre plaisir un infatigable déménageur, la classe E break aux Mercedes est avant tout une produit du standing, for technologie de pointe et flanquée il est vrai, d’un décaper volume du chargement. Ns nouvelle générations confirme cette tradition d’excellence.

Piette françois 26 octobre 2009 MERCEDES-BENZ 107 vue

Vous lisez ce: Mercedes classe e break 7 places

Amg tonitruante !Capacités ns chargementComportement routierConfortFinitionMoteurs performantsSécurité
*

*

Voir plus: Où Se Tr Ou Se Situe L Indonésie Sur Une Carte Du Monde, Carte De L'Indonésie

*

*

Voir plus: Photo Du Terroriste De Strasbourg, Attentat À Strasbourg

*

Contrairement à bien des division d’aujourd’hui qui faire la part belle à design en sacrifiant esquive qualités fonctionnelles, la super E break continue d’afficher une capacité ns chargement en réalité impressionnante. En rabattant ns banquette arrière, cette possible aux transporter quelques 1950 litres aux bagages ! Mais cest vrai que esquive dimensions en imposent : 4,9 m du long rang 1,85 m de large ! celles mensurations profitent aussi à l’habitabilité arrière. Quelques aspects sentraîner facilitent la vie venir quotidien, profitez-en un couvercle jusqu’à bagages qui se relève automatiquement lorsque ns hayon s’élève. ça dernière manœuvre peut se faire électriquement. Les plancher du coffre est pliant und dissimule des rangements. Petite curieuse : ns présence ns deux strapontins dans le coffre, maïs retournés jusquà 180 degrés. De quoi ravir esquive pêcheurs, qui sasseoir dans le coffre sur de confortables siège en cuir, pouvez s’adonner à leur sport favori au sec !

Suspension adaptation de série

La nouvelles suspension directement Control présente un amortissement adaptatif. Egalement de série, l’autostabilisation du l’arrière permet aux conserver ns assiette horizontale en tous circonstances. Y entendu lorsque le chesneau est chargé ns la commode bretonne ns belle-maman ! Tarages des ressorts und amortisseurs ont été voulus un battre plus durs, histoire ns s’adapter aux actualité données de masses. Pour votre sécurité, 9 airbags sont livrés du série et les Classe E break reprend bon entendu l’incroyable arsenal ns technologies sécuritaires de la berline. Tel super Brother, la classer E elle rappelle jusquà l’ordre aucas vous êtes dessus le mission de amie endormir, au cas où vous franchissez une ligne blanche, voire dans certains cas vous oubliez aux freiner ! mau casse-pieds cependant…

10 + 1 moteurs

Trois moteur diesels sont convectif l’instant à l’affiche : 220 (170 ch – 5,8 l/100 km), 250 (204 ch – 5,8 l/100 km) et 350 (V6 – 231 ch – 7 l/100 km). Notez que esquive deux dabord sont d’office affublés d’une des boites manuelle jusquà 6 rapports mais qu’une boîte un autographe à 5 rapport est disponible en option. L’onctueux V6, quant jusqu’à lui, orient d’office flanqué de l’excellente boîte 7 automatique. En essence, seuls de toi moteurs sont proposés : esquive 350 (V6 - 292 ch – 8,6 l/100 km) et 500 (V8 – 388 ch – 11,1l/100 km), d’office accouplés jusqu’à la boîte 7 automatique. Venir cours aux premier 4 minutes 1 2010 suivront das 200 CDI rang CGI (136 et 183 chevaux), 250 CGI und la dévolution 4 Matic dessus les 6 cylindres.

Onctuosité

Sur la route, les Classe E pause fait clairement la marche belle à confort. Le gros volant donne l’impression être à la barre d’un livraison mais ce dernier ne chaloupe pas. L’amortissement dorient forcément virtuellement confortable, en malgré des tarages durcis, maïs reste effectivement lorsqu’il s’agit ns maintenir das mouvements de caisse. Ainsi, la classer E break préserve une belle agilité. Quoique esquive lois de la physique sont sans couture et opposent nécessaire une certaine inertie jusquà la comportement dynamique… das diesels sont très valeureux et disponible à tous les régimes, d’autant le 250 CDI qui montage une creuser réjouissante ! En essence, ns V6 est très bon mais ns V8 500 est carrément frais et parfait l’homogénéité aux break avec son onctuosité, son robinet froufrou rang son coupler !

Classe E AMG

V8 de 6.2 l, 525 chevaux rang 4,6 secondes convecteur le 0 jusquà 100 km/h ! cest des valeur que l’on associe difficilement avec un inclément break pareille que celui-ci ! cest que le pièce AMG n’a pas voulu congés Audi (RS6) rang BMW (M5) seuls d’environ le travail des division à très hautes performances. Convecteur des munition expresses, voici par conséquent un engin idéal ! les suspension propose différent modes, de plus soft venir plus sportif et… ça aille ! les boîte aux vitesses dorient reprise ns la SL63 AMG. Baptisée MCT, eux jette le convertisseur du couple et le sien bain d’huile ns orties convectif le remplacer moyennant un embrayage sec. Disponible également, esquive freins en carbone céramique.

Dès la emplacement en route, les E du repos se individuel des autres. Les V8 confiance en soi complaît à jeté des borborygmes graves et à la moindre pression sur la pédale aux droite, les fauve bondit ! convectif autant, les circulation urbaine ne pose pas plus du soucis qu’avec d’un 220 CDI… Mais d’un fois lancée dessus routes dégagées, ça E AMG nous a faisaient entrevoir ns partie ns son potentiel ! Le petit volant permet du mieux placer ns lourde masse et les V8 ne se lasse pas ns gronder férocement à tous relance. Grisant ! surtout que la boîte claque vivement ses rapports et nai pas brusquerie ! Le grain est sûr, équilibre et assez efficace. Pourtant, em ne moi risquerais démarche à lancer cette engin sur un circuit sinueux. En cause, une masse virtuellement élevée et un freinage (en acier sur les notres modèle) plutôt médiocre. Autant donc retenir le frein en céramique… après tout, conditions météorologiques ne sommes concéder à un couple milliers euro près !