Douglas Kennedy La Symphonie Du Hasard

*
Photo: Joël Saget la grotte France-Presse auprès «La symphonie aux hasard», le romancier ns 63 ans revisite ses jeunesse années.

Tout auraient été autre si… on pourrait résumer ainsi l’obsession ns l’écrivain les américains Douglas Kennedy convoque la place aux hasard dedans nos vies. Cette qui ne l’empêche pas du clamer : « Le malheur dorient un choix, ns suis persuadé. »


*

Avec La symphonie ns hasard, d’un fresque social et politique en trois tommy qui nous plonge venir coeur des année 1970 par le biais d’une famille américain en conflit, ns romancier à succès aux 63 ans revisite ses jeunesse années. Maïs en se faire mettant à lintérieur la costumes d’une femme.

Vous lisez ce: Douglas kennedy la symphonie du hasard

C’est un procédé qu’il a meugler utilisé dedans ses roman précédents. Tout dorient parti du sa mère, ns besoin cette avait aux la comprendre, il a dit une psy un jour. « J’ai eu une mère virtuellement difficile, qui oui des problèmes », glisse-t-il à lintérieur un brillants français.

Il déclaration que sa mère était quelqu’un d’éduqué, d’intelligent, maïs sans identité propre. « Comme beaucoup ns femmes de sa génération, elle est réduire enceinte et cest retrouvée auprès un enfant, moi, et ça, cétait le début du la fin. D’elles est devenir femme à foyer. Non étape à cause du ça, mais gracieux à ça, em suis devenu complet féministe carrément tôt. »

Nous sommes attablés venir café aux mythique Hôtel de Nord, en bordure du canal Saint-Martin jusqu’à Paris. L’auteur aux L’homme qui recherché vivre sa vie, ns mordu du cinéma parmi eux plusieurs romans ont été adapter au grand écran, orient un habitué aux ce endroit immortalisé moyennant un film du Marcel Carné.

Il a son seulement pas trop loin, mais maintenir sa maison à lintérieur le Maine. Constamment pris aux bougeotte, ce divorcé père aux deux enfant a aussi ns multiples pied-à-terre, jusqu’à Berlin, jusqu’à Londres… et jusqu’à Montréal, où il a vécu cinq année en couple avec une psychologue canadienne.

« Toutes esquive femmes ns ma brut ont été des femmes professionnelles, und l’indépendance et l’intelligence sont très importantes pour moi. L’idée du contrôler quelquun d’autre, ce qui dorient un vaste thème ns plusieurs mariages, ce n’est étape mon truc. »

La narratrice du sa trilogie, parmi eux le dabord volet est paru l’automne dernier et le deuxième sortira les 12 avril au Québec, est éditrice jusqu’à New York. à moment d’où s’ouvre l’action, dans les années 1980, Alice Burns se rend visiter l’un de ses frères en prison. Elle en vient jusqu’à voir avec des yeux nouveau son passe adolescent, sa vie familiale d’autrefois, après que son britain lui applications un effrayante secret.

Voir plus: Isabella Boylston Is Jennifer Lawrence Red Sparrow Danse, Can Jennifer Lawrence Really Do Ballet

« Toutes esquive familles sont des sociétés secrètes », dépréciation d’entrée du jeu Douglas Kennedy, qui va un m de passage au Salon international aux livre ns Québec les semaine prochaine. Ns la même façon, il avance que tout le mondes a des comportement pathologiques und contradictoires. « C’est la statut humaine. Si quelqu’un me parlez qu’il orient stable et cette a un équilibré total, em pense à un scientologue hay à quelque chose profitez-en ça… Ça n’existe pas, tous le monde dorient névrotique. Mais cette y a des degrés. »

Plus cette change…

À travers das souvenirs d’Alice qui l’on ramènent aux années 1970, on est confrontés à racisme, au sexisme, jusquà l’homophobie et jusquà l’antisémitisme du États-Unis. Les truc ont changé, heureusement, constate le romancier. Maïs pas trop qu’il les souhaiterait. « Mon pays a élu un masculin qui orient au-delà du misogyne, qui a abusé des femmes, et lequel a dérivation des aventures avec des stars aux porno. Chapeau ! quoi source ns fierté convectif nous ! »

Sans oubliez l’affaire Weinstein, bien sûr. « C’est quelqu’un d’horrible, ce violeur ns femme. Mais nom de fille suis sûr plus le changer #MeToo n’a étape seulement début à cause de Weinstein, mais même à cause de Trump. Du fait il a battre la première femmes blanche de États-Unis, und que cétait le la victoire des hommes blancs… comme de temps aux la génération de mes parents. »

Il raconte qu’un jour, le sien père il a dit : « Tu savoir pourquoi nous a ne va jamais élire ns femme prendre plaisir présidente ? Imagine, elle aura les codes nucléaires quand d’elles a le sien règles. » Douglas Kennedy avait 16 ans. « Plus de 40 ans concéder tard, déplore-t-il, on a Trump : c’est exactement la également chose. »

Jeux du miroir

On visiter dans das deux dabord tomes du La symphonie ns hasard aux bouleversements politique des année 1970 ne sont pas seulement ns États-Unis (guerre du Vietnam, arrivées de Nixon à pouvoir puis Watergate), mais aussi en Irlande (attentats terroristes) et au Chili (coup d’État anti Allende). S’entremêlent par conséquent la petit et la grande histoire, par effet de miroir : conflits international versus conflits familiaux.

Comme l’auteur, Alice est née jusqu’à New York, d’une mère juive dépressive et une père catholiques irlandais intenté mais grand amateur de femmes. Et prendre plaisir l’auteur, d’elles a grandi avec de parents éternellement en guerre. « Quand j’ai dérivation connaissance aux fait suite j’étais au milieu d’un mariage très raté, j’avais 8 ans foins 9 ans, und j’ai commencer à entier observer assez le temps autour de moi », précise Douglas Kennedy.

Comme lui, Alice a fréquent un collège de Maine, avant de poursuivre pendant un an ses recherche à Dublin, soucieuse ns rompre avec son destin, ou plutôt de s’en construire un. Commence donc une vie aux bohème, où les rencontré se multiplient.

Voir plus: 4*4 Tout Terrain : German Engineered Bikes & Trailers, Tout Terrain

dans certains cas quelqu’un me mentionné qu’il orient stable et il a un équilibré total, je pense jusquà un scientologue hay à certains chose prendre plaisir ça… Ça n’existe pas, tous le monde dorient névrotique. Mais cette y a des degrés.